vendredi 3 octobre 2008

Cheveux collés

Cheveux, collés mouillés tout emmélés souillés suintant l'amour.
Battant, sur le sourire accrochés à la lèvre ouverte offerte.
Cheveux, foncés défaits noués aux doigts arrimés toujours autour.
Iront, posés coupés, soudés au corps reparti, anéanti livide, inerte
Gardant , le souvenir des ébats de l'éclat du moment de l'instant
...si court...si long...intensément...unique

17 commentaires:

  1. des cheveux artisants et témoins de l'amour, trés belle image.S

    RépondreSupprimer
  2. Eclatant et trés imagé, on participe. Amitiés

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup, c'est quand à nouveau des poèmes de C ?

    RépondreSupprimer
  4. J'ai des cheveux sur mon pull! alors c'est donc ça ? J'adore ce texte cri .

    RépondreSupprimer
  5. Salut Th, un petit coucou pour le moral. 1er message posé ici et le blog est trés...personnel et beau.

    RépondreSupprimer
  6. On s'imagine en tête la scène:-)
    Toutefois, une fois de plus, tu sais mettre des mots sur des petits instants..

    As-tu été voir le "porte folio" de Valentine? Que de beaux clichés...

    Je t'embrasse
    c.

    RépondreSupprimer
  7. J'en viens et c'est chouette.Belle personne.

    RépondreSupprimer
  8. C pas pour aujourd'hui!
    Aujourd'hui c'est Beaudelaire et sa Chevelure que tu m'as donné envie de relire : "Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
    Sèmera le rubis, la perle et le saphir..."
    C

    RépondreSupprimer
  9. Oh que oui c'est beau. Bises C, rendez vous dans la rue quelque part pour échanger des impressions.

    RépondreSupprimer
  10. oui c'est une belle comparaison avec votre texte. C est revenue.

    RépondreSupprimer
  11. Je n'irai plus chez le coiffeur, je garde mes cheveux et les distribuerai selon votre description. A+

    RépondreSupprimer
  12. soit dit en passant10 octobre 2008 à 05:33

    court et violent,transpirant et vivant.quelle chance !

    RépondreSupprimer
  13. On y reviens à ce texte, j'aime l'image du tout transpirant, tout noué, tout accroché pour aimer. S

    RépondreSupprimer
  14. soit dit en passant11 octobre 2008 à 09:31

    Je voulais me raser, je n'en ferai rien

    RépondreSupprimer
  15. Aie j'adore. Vive l'amour et ses odeurs

    RépondreSupprimer
  16. c'est du sensuel dégoulinant.

    RépondreSupprimer