mardi 2 décembre 2008

Le verbe aimer...


Et nos baisers ne sont
que des baisers
et nos carresses sont
détenues en laisse
et si le jour d'aprés est juste
un jour aprés
et si l'unique amour est
unique ce jour... aprés ! ?
Car rien ne reste et ne doit s'installer
et surtout pas le verbe aimer
le verbe aimer n'est rien d'autre
qu'un verbe usé.
Embrassée au matin
avec le vent le goût s'efface
avec le soir il ne reste de trace
quand on s'enfonce au moins
au moins... les sentiments remontent
ou le besoin.
Qui aurait cru que la vie
que la vie, à la fois si belle et si sale,
se couche dans le lit
et se lève si pâle

31 commentaires:

  1. Et du besoin
    Naît l'envie,
    L'envie de croire
    De croire encore
    En la vie....
    La vie si belle ou si sale
    Lorsque les sentiments s'y installent.....

    RépondreSupprimer
  2. Le verbe aimer est galvaudé, usé, mal employé
    mais il est doux à entendre certain matin
    Le verbe aimé doit être complété
    agrémenté, explicité, retravaillé
    mais à lui seul il renferme le bonheur
    Le verbe aimé ne supporte pas l'à peu près
    les sentiments mal ficelés, les actes manqués
    mais il exprime si bien notre besoin de l'autre
    Le verbe aimer est un verbe imparfait
    un verbe, comme à notre reflet !
    C

    RépondreSupprimer
  3. toujours touché au coeur par C, c'est une joute de plaisir. Bises

    RépondreSupprimer
  4. Déjà une autre étape thérapie de l'écriture.Pas vu de tableaux depuis longtemps,rien à montrer ?

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement, nous disposons de nombreux temps pour conjuguer ce verbe aimer...

    RépondreSupprimer
  6. Sourire...
    L'amour te donne des cheveux à tresser, des pensées en vrac, désordonnées.
    Ne cherche pas à les ranger.
    Sourire encore...

    RépondreSupprimer
  7. Lidia les mots nous sont indispensables, les assembler nous plait, se les lancer est un plaisir, recommençons sans cesse, Bises

    RépondreSupprimer
  8. AIMER ... C'est possible encore ???....

    RépondreSupprimer
  9. Un blogger au poil ce Dalton. Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Lorsque AIMER rime avec Regrets,il est peut être temps de réapprendre à AIMER.
    Lorsque AIMER rime avec gaieté,ça y est j'ai trouvé,je vais pouvoir à nouveau .....AIMER.
    Mais plus nombreux sont les jours ou AIMER rime avec Regets et Imparfait ....
    (Les états d'âme de catouchka)bises

    RépondreSupprimer
  11. Verbe du premier groupe que j'ai malheureusement du mal à conjuguer...
    Je vais essayer de le copier 200 fois !

    RépondreSupprimer
  12. ok nous effectuerons la correction. Amitiés

    RépondreSupprimer
  13. Catouchka la petite nouvelle ne doit pas désespérer, ce soir par exemple je ne le suis pas,mes enfants sont avec moi,ils rient et ça me suffit. Biz

    RépondreSupprimer
  14. soit dit en passant4 décembre 2008 à 07:05

    La vie se couche belle et sale et se lève pâle ! Alors c'est la saleté qui gagne ? tout le temps ? Bravo pour ces textes réalistes

    RépondreSupprimer
  15. la vie n'est pas forcément ainsi tout le temps, c'est l'état d'esprit du moment, une réaction à une situation qui m'a profondément affecté.Je reste toujours positif , je me contracte... puis je continue, ce qui est derrière alors ne compte plus, la digestion est faite. Amitiés

    RépondreSupprimer
  16. Aprés le verbe aimer prière s'attaquer au verbe renaitre . Bises

    RépondreSupprimer
  17. Touchant, réaliste.....
    Ces toutes petites choses que tu décris si bien...
    Merci Thierry pour ces beaux textes...
    Vite vite le prochain...
    Bises

    RépondreSupprimer
  18. Le prochain se promène ailleurs , à peine caché. Amitiés

    RépondreSupprimer
  19. Le verbe aimer se laisse aller .

    RépondreSupprimer
  20. Le besoin des sentiments ...et le verbe aimer n'est pas prêt de mourir

    RépondreSupprimer
  21. Sans le verbe aimer, comment pourrait le verbe vivre pourrait exister?...

    RépondreSupprimer
  22. Bien sur on ne doit pas faire sans, il faut le cultiver avec passion. Amitiés

    RépondreSupprimer
  23. je découvre ici ... la puissance des mots !
    je reviendrais ...
    helena

    RépondreSupprimer
  24. La vie est une garce qui nous séduit puis qui nous pose en bord de route, un soir d'hiver.

    RépondreSupprimer
  25. Plonger ici pour s'enfoncer est un plaisir divin, j'y reste au chaud et c'est un piège que l'on referme sur soi. L'overdose heureusement est sans danger. S

    RépondreSupprimer
  26. ce verbe aimer me bouleverse alors je me tais...

    RépondreSupprimer
  27. Il faut changer de verbe et conjuguer tout au futur. AB

    RépondreSupprimer
  28. Depuis que j'ai lu ce texte je n'aime plus le verbe aimer et pourtant je l'aime ce texte

    RépondreSupprimer
  29. Et nos baisers nous emportent lentement vers la fin,cet amour brulera avec nous.Enfin se dessine la fin qui annonce le renouveau

    RépondreSupprimer
  30. Peu importe la fin je prends tous les baisers que l'on voudra bien me donner. S

    RépondreSupprimer