samedi 24 juillet 2010

Vivement l'ombre


Vivement la Lune ma belle brune
un astre éclaire l'autre
une ombre fait mon chemin
Vivement le prochain prétexte,
en file indienne et cherche ! cherche le bonheur !

Vivement les bois tapis de soie
de ce ruisseau sans vie jaillit l'amie
qui nous poursuit longtemps, que ne l'avons nous emmenée !
Vivement le prochain passage
à deux, à trois... on saute ensembles ?

3 commentaires:

  1. Aller, saute, beau poète!
    xXx

    (me reconnaitras-tu....)

    RépondreSupprimer
  2. Mais bien sûr que je te reconnais, et une bise d'amitié

    RépondreSupprimer