mardi 5 août 2008

j'ouvre, j'ouvre pas ! ?


J'en suis resté
pieds dans la glaise, debout décapité
Je finirai,
tête au frigo,compartiment légumes.J'ai froid.
Pourtant :
j'attends son heure, porte entrouverte
quand l'assassin vient contempler son oeuvre
et que mes tremblements comme ronronnements
l'émeuvent.
Que son doigt sur ma bouche figée givrée, glisse,
s'attarde sur la coupe marquée de la hache
puis revient sur mon front ou se pose un glaçon.
Perdu connaissance, assiste à la naissance
d'une idylle
entre un bourreau channellisé
et sa victime tranchée stockée
en vitrine réfrigérée.
Sera exposé à perpette, ma tête,
déja périmée déjà blette
ou me réveillerai, enfin
en sueur
pour me précipiter face à la porte... du frigo.
Saleté de rêve...

24 commentaires:

  1. T'as eu peur mon loulou ?
    ferme les yeux, prend ton doudou
    et continue ton rêve !
    Car moi j'veux savoir la fin.
    S

    RépondreSupprimer
  2. Beau texte et super commentaire.
    En ce moment je sens un penchant pour l'horrible (mais comme c'est à la fois plein d'humour).
    La tête dans le frigo, quel rêve !!
    Une lectrice compatissante

    RépondreSupprimer
  3. cet homme est trésperturbé on sans rend conte aussisur la pot

    RépondreSupprimer
  4. Je découvre ton univers...
    Je reviendrai

    RépondreSupprimer
  5. Il manque un peu de "sensualité" ce rêve....

    Pour moi c'est plutôt un cauchemar !!!!

    RépondreSupprimer
  6. Ravi de ton retour..
    L'inconscient nous joue parfois de drôles de tours parfois...

    Merci de ton passage" chez moi".

    A bientôt
    Xtof'

    RépondreSupprimer
  7. Perturbé n'est pas le mot, je dirai authentique donc sans tabous, ça sert à ça un blog.

    RépondreSupprimer
  8. merci pour ton mess sur mon blog.
    pas eu le temps de tout voir ici...
    je reviendrai

    RépondreSupprimer
  9. Des nouveaux chez vous avec des blogs au top (menfin, juillev etc), on en passe du temps quand on vient chez ici.
    S

    RépondreSupprimer
  10. vrais qu'il y à des nouveaux mais c'est surtout un échange, comme si on se connaissait depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
  11. l'échange, c'est ça le fil conducteur des bloggeurs, la constitution de nouvelles familles.
    continuez

    RépondreSupprimer
  12. une famille ? sais pas mais un forum d'échange surement

    RépondreSupprimer
  13. passé voir votre expo, trés beau travail, surprenant, pas normal, il devrait y avoir la queue pour la visite, pas assez de pub. Quand on voit le monde au musée Haribo pour ne rien voir. Fellicitations
    yves

    RépondreSupprimer
  14. Tu lis trop de romans noirs...
    la prochaine fois je te conseillerai des oeuvres à l'eau de rose, des pages sans tueurs mais toutes pleines de fleurs...
    quoique l'amour parfois ça fait très peur et ce n'est souvent pas exempt de douleurs...
    C

    RépondreSupprimer
  15. Chers amis C la belle, est revenue et c'est bien. Ses notes à son image (belles donc elles aussi)me ravissent. S'il te plait envoi moi un texte et je le met sur mon blog. Bonjour C

    RépondreSupprimer
  16. coucou T
    Je ne suis pas prête
    Préfère lire les autres
    Trop pudique...
    mais que tu nous laisses te "commenter" quel plaisir !!!
    C

    RépondreSupprimer
  17. Le plaisir est surtout pour moi à pouvoir enfin parler ... sans filets. Bises

    RépondreSupprimer
  18. soit dit en passant22 août 2008 à 20:46

    Allez un dernier. De l'humour et c'est trés bien.

    RépondreSupprimer
  19. De l'humour pas bête dans un texte volontairement absurde, génial.D'autres SVP. (non, faites comme vous voulez car on lit tout.
    C'est qui ?

    RépondreSupprimer
  20. C'est pas C, c'est pas S...
    C pas qui C
    Alors il faut signer.

    RépondreSupprimer
  21. Eh bien oui, ouvre la cette porte et continue de distiller tes textes fous.
    Entre fous on peut rire.

    RépondreSupprimer
  22. il est fou je confirme

    RépondreSupprimer
  23. Alors , comme on se connait bien... mon ange.

    RépondreSupprimer
  24. Alors là si les anges fréquentent aussi ce blog nous voilà conquis

    RépondreSupprimer