samedi 14 novembre 2009

Contre-sens


Perdus sur une route GPS oublié
naufragés volontaires sans boussole embarquée
ciel nuageux à se fier aux étoiles
nous voilà piégés dans la toile.
Ainsi tout est possible et c'est heureux
le coeur mangé de cicatrices le corps bleu
maintien de la vitesse et entretien des doutes
surtout bien éviter, bien éviter les autoroutes
car à payer trés cher j'aimerai mieux
froler les arbres, pas celui là, pas maintenant
attendre encore , encore un peu
écrire.

Je suis velour tu es de soie
se pressent les étoles en nos doigts affolés
tu pleures en moi j'écris en toi
sur les murs du désirs je dépose les lés
Quelle aventure notre aventure
qu'elle drôle de guerre
j'aime à recevoir ces blessures
même soigné j'en reste à terre
quelle aventure notre aventure
elle est si belle la galère
et ce parfum m'entrainerai partout.

On reste et c'est heureux
bon à pièger bête à bêler
on flaire tous les leurres
on allume la flamme du bûcher
pour s'y jeter
attirés par le feu attisés par le jeu
quelle aventure notre aventure
la partie terminée à relancer les dés
pour à nouveau marcher dans le sillage
à suivre le parfum
à s'accrocher au bras
à se saisir du doigt
et enfin le silence


" la superbe" de Benjamin Biolay, quelle aventure pour les coeurs bleus

Pas celui là pas maintenant, attendre encore, encore un peu... le prochain




10 commentaires:

  1. La superbe

    "On reste dieu merci à la merci de l'amour crasse
    on flâne on flaire, on flaire la flamme singulière
    On gagne on perd, on perd on la gagne
    La superbe"

    Cet album Benjamin me poursuit

    RépondreSupprimer
  2. Quelle aventure mon cher Thierry et combien je suit ton sillage et j'ai confiance car ce qui est ecrit pour toi' et ça je le sait, est écrit par toi. Trop fort d'être son propre maître en tout, quelle chance elle à! Tendresses
    Cl

    RépondreSupprimer
  3. Je suis mon propre maître? moi qui deteste tant les galonnés, les chefs .Merci Cl, que fais tu à cette heure à me lire ? Dans la semaine une bise en passant je viendrai te poser, à gauche, sur ta joue. Maintenant dors !

    RépondreSupprimer
  4. La douleur s'exprime bien et dire tout ça permet d'éviter bien des accidents . Bises

    RépondreSupprimer
  5. J'aime l'aventure de ton texte... Suivre le chemin des mots... Pour aller je ne sais où..
    Bises.

    RépondreSupprimer
  6. Pour aller vers des certitudes et suivre enfin le bon chemin. Bise Colombine

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle histoire qui laisse flotter les points de suspension
    bises

    RépondreSupprimer
  8. On reste dieu merci à la merci d'une étincelle ...quelque part... bizzz

    RépondreSupprimer
  9. On reste Dieu merci à la merci de tout, on reste Dieu merci en suspension . Mreci Renica , Karine

    RépondreSupprimer